accueil
Le blog de ceux qui ont assez d'amis pour en dire du mal

Articles du mois

The Burger Girl - Talk To My A$$gency

Posté dans Musique par Asthik

Sympa le Santa Barbara allemand

Posté dans Société par Asthik

Vive les mariés !

Dragfluotrashqueen

Posté dans Musique par Asthik

Jeffree Star c'est la dragqueenrockeuse moderne !

Conduite dangereuse

Kazaky : Dance and Change

Posté dans Musique par Asthik

Les paroles sont toujours aussi nulles, mais c'est pas vraiment ce qui nous intéresse pas vrai ?

Sneaky Sound System : Really Want To See You Again

Posté dans Musique par Asthik

J'veux pas parler de toi, mais j'ai vraiment envie de te revoir. The 90's all over again ?

Maman : Girl gone wild

Posté dans Musique par Asthik

Maman devient sauvage avec plein d'hommes hauts sur leurs talons.

Mayonnaise africaine

Posté dans Musique par Asthik

Je veux baiser et tomber amoureux

Posté dans Musique par Asthik

Via: Sexysperma

Fragile Architecture

Posté dans Musique par Herr.ektor

Bienvenue dans un monde sombre et doux, tendre et triste où, dans les ténèbres jaillit la lumière d'une musique qui nous guide vers d'autres dimensions. Dans un paysage dévasté par la stupidité humaine, le fantôme d'un robot se balade le cœur ouvert, il saigne et chante sa douleur. Une cérémonie chamanique, un visage qui se décompose, une armée d'ondes musicales nous transperce pour mieux nous bercer. Une larme est versée et s'écrase dans un désert d'ombre. Le robot pleure comme il saigne. De ses larmes naissent des mélopées enveloppantes tristes et belles qui courent dans la tête comme le lierre sur les murs d'une maison abandonnée. Prenant racine entre les pierre, il y a quelque chose qui s'accroche et qui crie, qui vit et survit au fond de la mémoire comme le souvenir blafard de nos amours mortes ; le chant de bataille d’Éros et de Thanatos.

Après la caresse de « Sweet Electric » venez vous balader avec « The walk of the giant robot », que vous pouvez télécharger gratuitement en entrant le mot de passe GRYJ87 ici.

Voici le dernier clip du groupe entièrement réalisé par FAb, membre fondateur de cette architecture fragile.

et en bonus un clip tiré de la performance avec FraiseVinyl au Théâtre Garonne (voir l'article ici )

Adieu Mahou on t'aimait bien...

Posté dans Annonce par Herr.ektor

Mon humain me croyait en fugue, en fait j'étais tout proche et déjà loin en même temps. Une voiture m'a butté sans s'arrêter, j'ai tenté d'appeler mon humain en vain…d'autres voitures sont passées… mon sang a fait une jolie tache sur la chaussée, Rorschach n'aurait pas fait mieux. Les cantonniers ont jeté mon corps à la poubelle et mon âme est partie rejoindre Minoute Lakroute. Je m'en fous de toute manière j'ai neuf vies ! Mon humain est triste mais il s'en remettra, après tout il parait que je ne suis qu'un chat.

Je n'ai plus qu'à m'en remettre à moi même puisque je suis Dieu et vous dire une dernière fois : « Ciao bande de nazes ! »

mahou fuck