accueil
Le blog de ceux qui ont assez d'amis pour en dire du mal

Catégorie

Catégories / Vie pratique vie-pratique

Les Français sont des cochons

Posté dans Vie pratique par Seliba

Les vacances… J'ai été gracieusement invité par un de nos correspondants à l'Etranger avec un grand B (Barcelone, Berlin, la classe quoi!!!), vous l'aurez reconnu, il s'agit de Black Mamba. Cette vipère nous a trainés tels des trainées dans les méandres de l'alcool, de la drogue et de la nuit homosexuelle sans bouger du quartier. Heureusement il y avait des gouines dans mon répertoire pour nous sauver des vicissitudes du calendrier gay qui ne connait ni dimanche ni jour férié.

Nous avons donc écumé les bars pédés de Kreuzberg où nous avons été étonnés de ne rencontrer que des Français, des Français et aussi des Français (non, en fait on a aussi rencontré des Espagnols et une Serbe). Et croyez le ou non, mais nos compatriotes nous ont paru bien peu fréquentables. Il faut avouer que nous somme la fine fleur de la nuit: toujours la classe, un humour et une manière de danser qui ravissent et surtout jamais d'excès ni un mot plus haut que l'autre.

Nous avons donc rencontré Mathieu qui, alors que nous nous faisions jeter d'un bar parce que nous parlions français, nous a conseillé d'être un peu plus ouverts (sous entendant que nous étions des imbéciles de provinciaux – ce qui n'est pas totalement faux-). J'ai compris que, quand il parlait d'ouverture, il ne parlait pas seulement de celle de l'esprit car, après nous avoir collé jusqu'au prochain bar, il a essayé de me mettre la main sous le T-shirt!!! Quel goujat! Deux minutes après, l'arrivée du jour rendant la solitude plus âpre aux vampires avides de sperme, heu de sang, un autre Français s'est approché de moi pour me taxer une cigarette, puis après que j'ai repoussé ses avances titubantes, il s'est mis a opérer une parade nuptiale qui consistait à se baver dessus (!).

Donc le conseil d'un grand voyageur, si vous allez en vacances où que ce soit, faites vous passer pour un Belge, un Suisse ou quoi que ce soit afin d'éviter ce genre d'effusion con-patriotique (sic). Pas sur qu’ils soient plus intelligents, mais ils sont moins nombreux. A moins que ce soit moi qui provoque ce genre d'attitude…

Pensée de la nuit d'une nouvelle toulousaine

Posté dans Vie pratique par Sexysperma

« Il faut au moins baiser une fois dans la ville où on est. »

Prendre son envol

Posté dans Vie pratique par Herr.ektor

Ce week-end, samedi à 10h15 pour les premiers, nous avons pu assister au premier vol solo de notre hirondelle préférée. Hé oui, c'est les bras chargés d'objets hétéroclites discos et sexuels que O. s'en est allé faire son nid SEUL… rue de la providence. Fruit du hasard ou du destin, nous espérons que la rue éponyme lui sera de bon augure. Nouvelle vie, nouveau nid, O. devrait très vite repeindre tous les murs blanc-hôpital à la façon de Blondine Arc-en-ciel . Ainsi il sera prêt à traîner dans son antre tous les jeunes-indécis-qui-ne-comprennent-pas-les-subtilités-de-la-vie, pour les initier aux joies de Twister .

Vas y O !! on est avec toi !!!

On a hâte de voir les photos

Largué en exil, exemples et conseils

Posté dans Vie pratique par Asthik

Souvenir de mésaventures passées, lorsque C. retrouva S. en Chine pour repartir aussitôt parce que celle-ci avait changé de cœur, il semblerait que quitter le pays soit un signe évident de fin du couple. Ce n'est pas un problème pour les gens normaux, mais apparemment certains y attachent de l'importance, comme X. parti retrouver sa dulcinée au Canada. À peine arrivé, il s'est fait larguer sur le bitume comme un préservatif usagé. Espérant maintenant recoller les morceaux, son voyage prend une tournure d'aventure, et c'est tant mieux.

Difficiles retrouvailles lorsque l'on s'est connu 3 mois en cher puis 6 mois à distance. Le voyage est-il obligatoirement présage de rupture ? Comment éviter ces tracas qui vous poussent un peu à la haine, ce qui n'est jamais bon pour le teint ? Voici quelques conseils pour y voir plus clair, et surtout préserver votre couple (pour ceux que ça intéresse, et il sont nombreux… vieillissants) :

  1. Basique mais indispensable : garder le contact. Pas étouffant et pas pénible.
  2. Ne parlez jamais de votre voyage. Tout le monde s'en fout ! Partagez plutôt vos sentiments.
  3. Ne jamais dire à chéri qu'il vous manque. Il pourrait s'apercevoir que vous ne lui manquez pas tant que ça. L'erreur ultime !
  4. Faire les papiers de l'appartement à votre nom. Si chéri décide de vous quitter de manière fourbe alors que vous êtes à l'étranger, il faudra au moins qu'il bouge son gros cul pour se reloger.
  5. Avoir un animal en commun, ou mieux, un enfant. C'est pas infaillible, mais ça peut garder chéri occupé à la maison.
  6. Avoir un complice qui s'assure que chéri ne sort pas trop, car s'il reprend gout au célibat, c'est foutu.
  7. Offrez un abonnement de ciné, de théâtre ou au pire de vidéo-club à chéri. Savoir ce que fait chéri de ses soirées, ou au moins le croire, c'est un soucis de moins pendant votre voyage, surtout en pleine semaine de diarrhée (tribut à l'exotisme).
  8. Flirtez pendant votre voyage. Attention, pas de sexe ! Du flirt, comme au collège. Au moins, si vous vous faites larguer en exil vous aurez peut-être une solution temporaire de repli, au pire vous n'aurez pas perdu votre temps.
  9. Les parents peuvent aussi jouer leur rôle. Tout dépend de l'âge de votre couple. Si cela fait un mois que vous êtes avec chéri et que vos parents débarquent chez vous alors que vous êtes en voyage ça peut foutre la merde. Mais enfin, si vous vous cassez le cul avec tous les points ci-dessus ce n'est certainement pas pour l'amourette du mois. Ou alors votre angoisse d'abandon est particulièrement sérieuse.

Ha ! L'espoir fébrile du couple qui résiste à la distance. C'est peut-être facile dans certaines civilisations, mais dans la notre basée sur la consommation c'est pas toujours évident. On y croit parfois, rêvant d'une belle histoire à la « Harry rencontre Sally », mais on réalise bien vite que tout ça c'est du cinéma, et que pour faire durer son couple, l'amour, la complicité et l'eau de source ne suffisent plus. Il faut aussi un peu de jalousie, un peu d'emprise, un peu d'amours chiennes et des sextoys.

Harry rencontre Sally

Rester célibataire en 2008

Posté dans Vie pratique par Asthik

La pression est de plus en plus forte. Au fil des années, surtout passé le cap de la trentaine, l'optique du couple commence à s'imposer comme une terrible fatalité, et avec elle la fin de votre liberté :

  • Fini de regarder ce qu'on veut à la télé, surtout D&co le dimanche à 19H parce qu'il faut aller manger chez les parents de chéri.
  • Fini de prendre toute la place dans le lit, il faudra choisir un côté, que l'on va surement regretter parce qu'il faut enjamber chéri pour aller faire pipi.
  • Fini les repas à n'importe qu'elle heure de la journée, il faut manger avec chéri parce qu'il rentre du boulot.
  • Fini la douche tranquille le matin, chéri voudra vous rejoindre pour vous faire une gâterie gagner du temps, alors que vous avez juste le temps de manger une madeleine avant d'aller bosser.
  • Fini la bonne santé, parce que chéri est plein de microbes et est du genre à partager.
  • Fini les amis parce que chéri les trouve pénibles.
  • Fini les rencontres de fortune parce que chéri est jaloux et n'aime pas les plans à trois.
  • Fini de se faire manger les fesses, parce que chéri ne mange pas de ce pain là.
  • Fini de se réveiller avec du vomi sur l'oreille chez un inconnu, parce que chéri ne veut pas vous quitter quand vous êtes sous MDMA.

Bref, en 2008 restons célibataires !

Couple heureux