accueil
Le blog de ceux qui ont assez d'amis pour en dire du mal

:term

Étiquettes / (H)ardeur(s)

Näd Mika - Cassandra

Posté dans Musique par Herr.ektor

N'oubliez pas que la fabuleuse Näd Mika, une de nos chouchous de Berlin sera à Toulouse le 6 décembre au Bikini dans le cadre d'une soirée Diversité féminine, organisée par les productions du possible…

GIF du dimanche

Posté dans Le point par Asthik

Quelque GIF du dimanche pour nous consoler de cet été qui joue à cache-cache.

1769

1770

1771

1773

1774

1775

1772

King Size Heart

Posté dans Musique par Herr.ektor

Igor DEWE a un sacré gros… coeur. Il récidive en chanson et nous offre un clip tout chaud aux sonorités 80/90. Filmé dans les rues de Paris en partie en super 8, découvrez son nouveau clip.

Adore Delano – DTF

Posté dans Musique par Asthik

Adore Delano, la drag queen latino, va vous donner envie de passer plus de temps au lavomatique.

Hirsute Pursuit – Boys Keeps Swinging

Posté dans Musique par Asthik

Boys keep swinging. Boys always work it out.

Hi-Fashion — Eighteen

Posté dans Musique par Asthik

Ravage-moi comme si j'avais 18 ans !

Big Dipper – Meat Quotient

Posté dans Musique par Asthik

Big Dipper est envoyé par ses mères récupérer un bon gros paquet de viande, épais et juteux. Sur le chemin il va se faire plein d'amis.

Johnny-Queen Mimosa — Topless

Posté dans Musique par Asthik

« En topless remue ton cœur trop lourd sur des sons qui t'oppressent, Secoue toi mon amour, Oublions les pensées rétros qui cloisonnent ton cerveau. Le stress et l'ego fondent sur le tempo. »

C'est ainsi que Johnny-Queen Mimosa nous invite au topless avec un clip humide, sale, sexe et joyeux. Noémie Alazard Vachet et Igor Dewe sont aussi de la partie (avec leurs parties), et quelle partie ! Une électrofuck de rêve qui nous secoue et libère nos cœurs trop lourds.

Johnny-Queen Mimosa, on t'aime plus qu'une langue agile couverte de Nutella.

Rambo mais homo

Posté dans TV par Asthik

Igor Dewe – Do Me

Posté dans Musique par Asthik

Alors là c'est sûr, on est loin des paillettes et des licornes :)

via: Arlette Heburne