accueil
Le blog de ceux qui ont assez d'amis pour en dire du mal

:term

Étiquettes / Rimjob

Tiffany – I Think We're Alone Now

Posté dans Musique par Asthik

… let's have unprotected teen sex.

Electric Six : Gay bar

Posté dans Musique par Asthik

Souvenir, souvenir. Le clip d'une des chansons préférées de Cyprin alors qu'il était doux et innocent.

Heureusement je suis pas un jeune hétéro friqué

Posté dans Philosophie par Asthik

Quand l'inutile se joint à l'ennuyeux… que dire…

Un lien pour y croire, et pour en savoir plus sur Mickaël Vendetta, cette illustre vedette internationale.

La vie, les papillons

Posté dans Philosophie par Asthik

La vie c'est pas les fleurs et les petits papillons.

Prendre son envol

Posté dans Vie pratique par Herr.ektor

Ce week-end, samedi à 10h15 pour les premiers, nous avons pu assister au premier vol solo de notre hirondelle préférée. Hé oui, c'est les bras chargés d'objets hétéroclites discos et sexuels que O. s'en est allé faire son nid SEUL… rue de la providence. Fruit du hasard ou du destin, nous espérons que la rue éponyme lui sera de bon augure. Nouvelle vie, nouveau nid, O. devrait très vite repeindre tous les murs blanc-hôpital à la façon de Blondine Arc-en-ciel . Ainsi il sera prêt à traîner dans son antre tous les jeunes-indécis-qui-ne-comprennent-pas-les-subtilités-de-la-vie, pour les initier aux joies de Twister .

Vas y O !! on est avec toi !!!

On a hâte de voir les photos

L’été s’ra chaud !!!

Posté dans Couple par Herr.ektor

Samedi 21 juin. Fête de la musique. Ainsi nous y voilà en été !!! Enfin !!! Après tant de pluie de grêle et de vents nous avons bien mérité notre moment de chaleur et de débauche qui annonce bien de futurs articles salés voire même pimentés. C’est les corps encore chauffés du soleil de l’aprem’ et les esprits aiguisés que les vipères avaient décidé de participer activement en tant que public hystérique et exigeant, à la nuit la plus courte mais la plus remplie de l’année (merci à Jacques Langue). Les degrés d’air et d’alcools ambiants ont ce soir là frôlé des sommets.

Tout a commencé au concert de F. que l’on savait en pleine expansion amoureuse. Accoudés aux tables, des verres de bières plus ou moins fraîches accrochés à la main, les vipères dodelinaient leurs têtes et quelques fois leurs corps tout entier au son de la musique électro-épidermo-hypnotique de F. . Une mystérieuse jeune fille à la taille corsetée et chaussée de talons hauts nous est apparue comme étant La dulcinée de F.. F. et A, ça fait FA et ça tombe bien pour un musicien. C’est peut être là, la première note d’une jolie balade ou d’une salade de bave…qui sait ? En tout cas, ils ont l’air et la musique de se plaire ces deux là. C’est donc au diapason que nous les avons laissés pour continuer notre périple dans les rues bondées. Extatiques nous avons rejoint la mythique place de la bourse et ses alentours pour s’envelopper de sons électriques et extasiques.

Dès notre départ nous avions perdu O. qui était resté rue des L en vue de faire finement connaissance avec les jeunes amis d’A.. Nous l’avons retrouvés sur cette place, mouvant son corps de façon délicate, face à un grand et charmant garçon velu, au milieu d’une foule en folie qui sentait la drogue et la transpiration. Nous avons pu alors assisté à un rapprochement des corps jusqu’au contact des muscles faciaux. Décidés à leur laisser un peu d’intimité, nous nous sommes retirés de la foule. Nous avons ainsi pu retrouver la majeure partie (les mineurs étaient au lit) des protagonistes du début. Tous plus saouls qu’avant et prêts à prendre toutes les drogues du monde pour s’enfoncer dans la débauche, nous avons pu assister à d’étranges mélanges de muscles faciaux plus ou moins contractés, de pupilles dilatées, de corps indécents et de comportements décadents.

Au milieu de cette frénésie, V. , colocataire de notre célèbre pinochatologue et C. , célèbre producteur, ont été pris en flagrant délit d’initier un rapprochement corporel. Nous les avons vu fuir les paparazzis bras dessus dessous. Nous n’avons malheureusement pas pu récupérer un seul cliché de cet événement, les paparazzis étant complètement souls et les photos floues (tant que nous n’auront pas réglé ce problème il faudra vous contenter d’imaginer).

Un peu plus tard dans la soirée nous avons retrouvé notre cher O. qui s’était éclipsé avec son jeune N.. Affalés dans l’herbe entre deux flaques de vomis douteux, trois cacas de chien et des montagnes de bouteilles, ils semblaient en bonne position. Mais le temps passa et jeunesse fila rejoindre son destin au Cléo, abandonnant notre pauvre O. un filet de bave à la bouche. « Point trop jeune n’en faut » furent les derniers mots d’O. qui s’en fût amer sur le fidèle destrier de D. prêté pour l’occasion. Après quelques chutes O. arriva sain et sauf dans sa future-ex-maisonnée rejoindre les bras de notre fidèle Morphée et rêver à des Histoires d’O..

Dans la soirée nous avons perdu la trace de B. , nouvellement dénoué d’une histoire d’amour kilométrique, qui s’en était allé chercher charmante compagnie. Si vous l’avez par hasard croisé ou que vous avez été témoin de toute autre situation coquasse ou coquine, venez nous compter ce que vous avez vu.

N’oubliez pas que chaque détail compte et tout témoignage doit être déposé ici dans les plus brefs délais pour le bien de la communauté.

Week end before the fluo party

Posté dans Faits divers par Herr.ektor

Quoi de neuf sur la planète vipère…???

En ce dernier week-end du mois de mai pourri et ce premier du joli mois de juin qui à l'air tout aussi pourri que l'autre, O a eu la joie de découvrir qui était le jeune trentenaire psychanalysé dont il a été fait état dans les articles et autres commentaires précédents. C'est le coeur léger et avec les vêtements adaptés qu'il est allé partagé quelques verres en début de soirée samedi. De source sûre nous savons que l'apéro s'est transformée en resto puis, vers minuit trente sept , en retour via le métro pour le petit O qui s'en fût faire dodo. Enfin, ça c'est une version plutôt officielle. Etant donné que nous, les vipères du net, savons que tout réside dans le versant officieux des choses nous avons mené l'enquête et découvert ce que O s'est empressé de faire une fois chez lui… O ne pensait en fait qu'à fignoler son déguisement pour la soirée fluo et nous avons même une photo pour illustrer tout ça… Une question reste cependant en suspend : O va t-il assumer ???

fluo-party

La suite au prochain épisode…

Rester célibataire en 2008

Posté dans Vie pratique par Asthik

La pression est de plus en plus forte. Au fil des années, surtout passé le cap de la trentaine, l'optique du couple commence à s'imposer comme une terrible fatalité, et avec elle la fin de votre liberté :

  • Fini de regarder ce qu'on veut à la télé, surtout D&co le dimanche à 19H parce qu'il faut aller manger chez les parents de chéri.
  • Fini de prendre toute la place dans le lit, il faudra choisir un côté, que l'on va surement regretter parce qu'il faut enjamber chéri pour aller faire pipi.
  • Fini les repas à n'importe qu'elle heure de la journée, il faut manger avec chéri parce qu'il rentre du boulot.
  • Fini la douche tranquille le matin, chéri voudra vous rejoindre pour vous faire une gâterie gagner du temps, alors que vous avez juste le temps de manger une madeleine avant d'aller bosser.
  • Fini la bonne santé, parce que chéri est plein de microbes et est du genre à partager.
  • Fini les amis parce que chéri les trouve pénibles.
  • Fini les rencontres de fortune parce que chéri est jaloux et n'aime pas les plans à trois.
  • Fini de se faire manger les fesses, parce que chéri ne mange pas de ce pain là.
  • Fini de se réveiller avec du vomi sur l'oreille chez un inconnu, parce que chéri ne veut pas vous quitter quand vous êtes sous MDMA.

Bref, en 2008 restons célibataires !

Couple heureux