accueil
Le blog de ceux qui ont assez d'amis pour en dire du mal

Le blog de ceux qui ont assez d'amis pour en dire du mal

RDV le 29.01.2009

Posté dans Annonce par Herr.ektor

Oyé oyé braves petites Maria Carrey

Notre A. préférée va se mettre en scène (elle ne sera peut être pas seule), le 29 janvier 2009 dans un appartement toulousain et performer de façon privé pour les gens qui répondront présent à son appel que je vous retransmet ici :

« Je t'invite à une performance privée, le Jeudi 29 Janvier, à 20h ( si je dis 20h, c'est 20h, pas de place au quart d'heure Toulousain!) dans un appartement prés des Beaux Arts.
Cela est sans prétention mais juste l'envie de partager mon univers…. pour créer un espace temps coupé du monde afin de laisser place au rêve… et passer un bon moment, je l'espère! cela peu paraitre naïf mais attention ce peut être piquant!!!
Si cela te dit présente toi à l'interphone du 3 rue Peyrolière à Toulouse (métro Esquirol), là où tu verra un symbole, il te suffira de presser le bouton et de dire « lapin ». Tu passeras la grande porte de bois électrique, et tu te dirigeras vers la tour, au fond de la cour pavée, légèrement sur la droite, et tu monteras jusqu'à la premiere porte qui se trouvera elle aussi sur la droite. Tu pousseras le locquet, tu l'entrouvriras pour passer….puis, je ne vais pas plus loin dans mon histoire…
Tu peux venir accompagné le tout et de dire « lapin » un point c'est tout! »

Voilà maintenant vous êtes tous au courant et surtout arrivez à l'heure…alors à bon entendeur…

love my friends......

Posté dans Fêtes familliales par Cyprin

I feel the adrenaline moving through my veins

spotlight on me and I'm ready to break

I'm like a performer, the dancefloor is my stage

better be ready, hope that ya feel the same

Je vous aime! Vous me manquez terriblement….Faites chauffer le dancefloor en pensant à moi!!

Une étoile est née

Posté dans Fêtes familliales par Seliba

Le soir de Noël, alors que nous fêtions la naissance du petit Jésus, une autre star est née : Kurt-Kelly (en abrégé, c’est pas terrible, mais bon…). M. notre ami et coloc tant aimé a coiffé sa perruque « carré plongeant » et s’est mué en hybride de Kurt Cobain et de la Kelly ordinaire, étudiante à l’école de coiffure.

Au départ c’était une idée de cette dépravée de Vilaine qui veut entrainer tout le monde dans sa chute vers la perversion capillaire. Elle ne pensait pas que Kurt-Kelly naitrait et brillerait plus fort qu’elle! Kurt-Kelly est devenu le protagoniste de la soirée, ne voulant plus quitter sa perruque et volant la vedette au célèbre duo Odile et Vilaine dans leur nouveau tube « tell me Lindsay ».

Vous pourrez apprécier par vous-mêmes le talent de cette étoile montante en cliquant sur ce lien. Et maintenant craignez, vipères emplumées, la concurrence de cette bête charismatique !

Kurt-Kelly

2009

Posté dans Vipère party par Herr.ektor

Le 31 au soir, là où vous savez, s'est tenue la dernière électrofuckdiscosuicideparty orgiastique de l'année 2008 et la première de l'année 2009 dont vous pouvez avoir un aperçu ici.
La conjoncture astrale était favorable à nos excentricités et c’est vêtus de nos plus beaux habits et de nos plus clinquants accessoires que nous avons mis fin à cette année riche en émotions, soirées et découvertes fabuleuses. Malgré quelques problèmes techniques dus à l’âge avancé du matériel informatique qui, manifestement, n’aime pas faire plusieurs choses à la fois, ni Abba, ni Madonna; nous avons quand même pu trépigner sur nos morceaux préférés même s’il en manquait quelques un. La magie de l’hiver a opéré et il a neigé de façon abondante des paillettes blanches et brillantes sur nos visages ébahis par les lignes de nos histoires qui se sont croisées et se croiseront encore.
Un certain E. manquait cependant à l’appel, mais un autre appel à l’accent ibérique contre lequel nous ne pouvions lutter, celui de l’amour et du sexe ou de l’amour du sexe…, était plus fort. Nous saurons le retrouver pour lui faire payer le prix exubérant de son absence (tous les châtiments seront permis).
Cette soirée nous avons aussi appris qu’un de nos membre actif allait nous quitter dans quelques jours pour voler vers de nouvelles aventures plus professionnelles, mais ne vous inquiétez pas il reviendra bientôt. Et cet exil partiel, car il sera toujours présent dans nos coeurs, sera aussi pour nous l’occasion de développer notre réseau vers la capitale… Bon courage à notre R. chéri et star incontournable du magnifique clip « Joue pas » ; nous sommes et seront toujours de tout cœur avec toi.

La fin de l’année c’est aussi l’occasion de faire un bilan de l’année passée mais nous ne le ferons pas car il y a des articles à lire régulièrement, bande de flemmards !!! Nous retiendrons cependant, la naissance et la croissance fulgurante de notre bébéblog chéri qui n’a pas fini de nous conter les fabuleuses aventures des vipères et de leurs amis ou ennemis, et de diffuser ainsi leurs venins perfides sur la toile bien trop lisse du net. Nous retiendrons aussi le concept de nos soirées électrofuckdiscosuicideparty qui ont été avec succès toute l’année source de joies, d’enchantements et de ragots en tous genres (voire transgenres) et qui n’ont laissé personne indemne, laissant même quelque fois des traces pailletées à des endroits incongrus. 2008 devait être glitter et elle l’a été jusqu’au bout du sexe. Le thème n’a pas encore été défini mais nous nous devons de faire encore plus fort et placer cette nouvelle année sous le signe de l’intransigeance.

Les glitters resteront néanmoins à l’honneur car elles nous collent au cœur comme une mycose qui résiste à tous traitements.

¿Qué tal la resaca?

Posté dans Fêtes familliales par Seliba

Quelle gueule de bois! Personne ne s'est réveillé depuis hier?

Réveillon du nouvel an

Posté dans Annonce par Herr.ektor

Demain soir, où vous savez, se tiendra le réveillon du nouvel an. Pas de thème mais une seule devise : Toutes les excentricités sont permises.

A bon entendeur…

Pensée du soir 2

Posté dans Philosophie par Herr.ektor

« Chat repu trouve que le cul de la souris pu »

les Nuls

François Feldman icône gay?

Posté dans Musique par Sexysperma

Crémaillère sanglante

Posté dans Vipère party par Asthik

Hier soir O. se rendait chez V. en vu d'être overoptimâle pour la crémaillère « body art » de X., nouvellement revenu du Canada avec sa tendre.

Pourvus de nombreux tatouages, paillettes et fabuleusité, nos compères partirent joyeux à leur habitude, pleins d'espoir de rencontres potentiellement développables dans la pénombre. Que n'eurent-ils pas espéré !!

Quinze minutes après leur arrivée, O. faisait déjà la connaissance de Volverine, qui lui demanda de lui mettre des paillettes « jusqu'au bout de la bite ». Ravi d'aider son prochain à devenir fabuleux, O. s'exécuta.

Après avoir parcouru le torse musclé et poilu de Volerine, d'abord à la brosse, puis au doigt, suivant un trait de poils des plus alléchant, il se heurta à un caleçon.

  • O. : « Comment veux-tu que j'aille jusqu'au bout ? »

Volverine déboutonna alors son pantalon et baissa le dit caleçon, laissant un gland timide. Sous les yeux médusés de l'audience, O. frotta généreusement ses doigts dans son réservoir à paillettes, avant de les appliquer avec la même générosité sur le sexe offert.

  • Volerine : « Mets-moi du bleu maintenant »
  • O. : « Je n'ai pas de bleu »

À peine O. eu-t-il prononcé ces mots que Volverine se pencha pour lui mordre le téton.

  • Volverine : « Mets-moi du bleu »

Pensant qu'il valait mieux en garder pour le reste de la soirée, O. prit V. sous le bras et alla mettre son disque dur (très dur) au cul de l'ordinateur du salon afin de sauver la soirée de pleins-de-gens-qui-dansent-pas-parce-que-la-musique-est-nulle. Il fit alors la rencontre du frère de la tendre de X., dont il oublia aussitôt le prénom. Pour éviter toute confusion, nous le nommerons Michel.

La soirée commença enfin avec le démon de la danse. Très vite les corps se rapprochèrent et les esprits devinrent plus coquins, alcool aidant.

Après une heure de danse, O. laissa sa place de DJ adulé, et s'enfuit après la Lambada, pour voir si homme il y avait. Il trouva alors Michel et senti bien vite qu'il était flexible quand il lui mit sa langue dans la gorge. Une demi-heure de pelle ça assoiffe. Voyant que V. dansait comme une folle. O. poursuivi son voyage en direction de la cuisine, territoire encore inexploré. Il s'arrêta pourtant très vite, mais pas très longtemps, embrassé par Volerine, « mais pas avec la langue ».

Les heures passent, les gens pleins d'alcool se vident, et V. se retrouve dans les toilettes à en faire autant. Une dernière cigarette. Un dernier coup. Des bisous et V. s'en alla, laissant O. qui n'avait pas trop envie de rentrer pour des raisons incluant une sérieuse envie de se retrouver à deux (et plus si affinités) dans un endroit avec du carrelage blanc. Mais avant cela, il fallait prendre des forces. O. s'allongea alors sur le lit de X. pour converser avec ses deux nouvelles partenaires de danse. Quand tout à coup il se retrouva cloué au lit sous un poids qu'il attribua à X., qui avait été très câlin auparavant (un an de séparation oblige).

  • O. : « X. tu me brules avec ta clope ! »

Mais ce n'était pas X..
Ce n'était pas non plus une cigarette.
O. venait d'être mordu au sang par Volverine.

Crémaillère sanglante

Faire du neuf avec du vieux

Posté dans Musique par Herr.ektor

Pendant que certains se déchaînent dans des soirées aux thèmes exubérants en laissant des traces de paillettes sur des sexes inconnus, d'autres créent… Alors voici en EXCLUSIVITE MONDIALE le dernier titre transgenre et transgénérationnel, sans grande prétention et qui ne dure pas 16min, de Darkbizounours (connu aussi sous d'autres noms). Interprétation très libre qui constitue une déstructuration et une reconstruction d'une balade célèbre et connu de tous. Cette création se veut le reflet de l'espace social qui nait autour de la musique populaire, revisité au goût du jour. En ces temps de crise rien ne vaut le recyclage, faire du neuf avec du vieux, une flûte traversière, un ordinateur et c'est partit.

@publish [email protected]

Nous espérons que ces ondes percuterons vos cerveaux de plein fouet.